Ecrivez-nous!
Médis à travers les âges

Un village dans l'Histoire

 

 

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Origine du toponyme:Soit du celte MED, pays de pâturages, fertile .
Soit du latin Medius Media, moitié chemin entre deux haltes des légions romaines.
Ou bien Mestiva (1118), droit sur les moissons.
Ou encore, toujours du latin, Meta, borne.

Aux Temps les plus reculés, Médis était une station "balnéaire chic" au fond d'un golfe abrité (le Pousseau, l'Anglade), presqu'un fjord, qui baignait l'île d'Arvert, et habitée dès l'époque préhistorique: pierres taillées, pointes de silex, haches en pierre polie, présence de plusieurs souterrains-refuges (Le Petit Toussaugé, le Grand Toussaugé, le Méniel, Pourteau, Musson), camp préhistorique, éminence naturelle (Peu Richard).

Médis, sur la route du bronze, présence d'un site funéraire de l'époque de la Tène (entre 500 et 400 ans avant J-C).Voies gauloises avec traces d'un oppidum (découverte d'outils entre Brie et l'Aubat)

Epoque 57 av-J-C/253: "Pax Romana": les Santons sont conquis par P.Crassus en -57. En -52, c'est la première contribution des autochtones à l'Histoire générale de la France lors de l'envoi de renforts pour la délivrance d'Alésia ( contingent Santon de 1200 hommes).
Médis est au croisement de deux voies importantes, Saintes-Royan et le Fâ/Talmont-Arces-Médis (traces de villa romaine à Grate-Chat, tuiles romaines au Puits-Perdu, au Moulin des Vignes, Puyravaud); les nombreux "maines" peuvent rappeler des implantations de colons romains (le Méniel, Maine des Sables). En 72, Saint Martial évangélise la région, suivi en 95, par Saint Eutrope.

406-420 Invasion des Wisigoths qui colonisent l'Aquitaine. Puis Médis est intégré pour la première fois dans le Domaine Royal de Clovis, en 507-509. Entre 730-732, c'est l'invasion par les sarrasins d'Abd El Rahamn. Charlemagne est à Saintes en 777. En 845, la région subit les incursions des Normands par la côte.

901-1000, Installations féodales et religieuses: à la Mothe, le Prieuré, Puyraveau, l'Anglade, la Grange à Madame, Pousseau. En 1084, le nom de Médis est mentionné pour la première fois dans une Charte "Reynaldus de Medis testis". En 1098, l'église et le prieuré sont dédiés à Saint-Pierre-aux-Liens (Charte n°19 du Cartulaire de Vaux).

1103, date de la construction de l'église, dont il reste la façade.

1242, incorporation d'hommes de Médis dans l'armée anglaise d'Henri-III en lutte contre Philippe-II, Roi de France.

1337/1453, Guerre de Cent Ans: Destruction de l'église Saint-Sornin de Brie par les Anglais d'Autington (bataille du Mazuraille). Entre 1442-1446, les Troubles de la "Praguerie" signent la fin de la lutte contre la royauté (turbulence des Seigneurs de Pons).

Le 20 novembre 1548,Révolte des "Pitaux", Henri-II envoie le Connétable Anne de Montmorency rétablir l'ordre: la population est désarmée et les 4 cloches du tocsin sont livrées au Château de Royan.

1558, la Réforme: Exactions de Perot de Luchet contre les protestants qui émigrent vers l'Angleterre. Pendant l'été 1565, destruction de la cure de Médis et dommages sur l'église romane.

1598, Édit de Nantes: malgré cela, en 1611, démolition de la cure de l'Église Saint-Pierre par les protestants. En 1684, les Dragonnades amènent leurs excès.

1685, Traité de Fontainebleau, dit Révocation de l'Edit de Nantes. Alors qu'une partie de la population avait adopté la religion réformée dite RPR, nombreux furent ceux qui émigrèrent. Médis est selon toute vraisemblance le berceau d'un ancêtre du président des États Unis, Théodore Roosevelt et de son cousin et neveu Franklin-Delanoé; en effet Isaac Quentin quitta le bourg pour fonder avec d'autres huguenots saintongeais et aunisiens la ville de New-Rochelle en Amérique.

Temps modernes: Le 2 mai 1790, Henri Daulnis est "Maire" de Médis. Mais, le 20 septembre 1792, Jean Dupin, officier public de la commune semble être le premier Maire de Médis élu par les sections.

1820 : Délabrement complet et ruines de l'église.

1847 voit l'implantation fixe de la Mairie lors de l'achat d'une maison pour l'école.

7 mars 1861: Dédicace du Temple protestant de Médis.

28 août 1875: Premier train à s'arrêter à la "halte" de Médis, sur la ligne Pons/Royan. Dernière vendange du vin blanc réputé de Médis. Destruction du vignoble par le phyloxéra.

1914-1918 , "La Grande Guerre": Les Enfants de Médis payèrent un lourd tribut.

12 septembre 1920 : l'Agence Postale est créée à Médis, et le 28 Mai 1925, c'est au tour du Bureau de Poste officiel.

18 juin 1940: à la suite de l'Appel du Général de Gaulle, 5 officiers de l'école de Pilotage de Melun, repliés sur Royan, s' envolent de l'aérodrome de Médis.

23 juin 1940: les troupes motorisées allemandes traversent le bourg de Médis. Occupation de la commune du 25 juillet 1940 au 16 août 1943.

15 septembre 1944: L'attaque de la "Poche de Royan" par les combats de Brie et Belmont, est le prélude à la libération complète de la région. Enfin Médis libéré.

Entrée d'un Blockhaus à Médis